« Plus d’opportunités en moins de temps », voilà le credo de multiples membres de sites de rencontres. C’est aussi un peu le concept Tinder : on choisit rapidement qui nous attire ou pas dans les environs et on ne s’attarde jamais sur quelqu’un, à moins que l’intérêt ne soit mutuel. C’est simple, ça ne perd pas de temps, bref, c’est super efficace!

Mais lorsqu’il est question de faire des rencontres sérieuses sur des sites de rencontres plus traditionnels, sacrifier la rapidité des échanges au profit d’une qualité d’interaction plus élevée vous permettra d’obtenir de meilleurs résultats. Pour faire une impression positive durable (et plus si affinités!), voici quelques conseils à garder à l’esprit.

À éviter : Juste « Hey! Salut! » ou « Comment ça va! »

 

Dans la série Friends, Joey-le-tombeur séduisait les femmes avec un économique, efficace et suggestif « How YOU doin’? ».

Ça marche en vrai, parfois. Dans un bar, sur la rue, à la bibliothèque ou au café du coin, il arrive qu’un simple « Salut, ça va? » brise la glace. Qu’une fois le contact établi, la conversation coule d’elle-même, surtout si les deux partis ne sont pas pressés et qu’ils ont une attirance mutuelle.

Et ça peut aussi marcher pour des rencontres en ligne. Ça se rapproche de la méthode Tinder,: un simple signe que deux partis sont intéressés peut suffire. Dans ce cas-ci, ça serait la conversation « Salut, ça va? », « Ça va et toi? » qui n’est pas très originale, mais qui a le mérite de créer un espace de conversation. Seulement… si une fille (ou un gars) reçoit des douzaines de « Salut! », qu’est-ce qui démarque l’un de l’autre? C’est impersonnel. Froid. Banal. Pas mal plate, en un mot. Le pire, c’est ce malaise lorsque les deux personnes ont fini d’assurer qu’ils vont bien… et qu’ils n’ont plus rien à dire. Silence. Si cette expérience se répète, on commence à ignorer les messages à un mot, prévoyant la perte de temps.

Alors, pour mieux faire, autant upgrader ses techniques. Ça forcera quelques adaptations et quelques efforts supplémentaires, mais les résultats vous étonneront!

À essayer : un « hookline », comme à la pêche

 

Poser une question. Faites référence à leur profil – que ce soit à leur description ou à un détail d’une photo. Souligner un intérêt que vous partagez. Déjà, votre message devient plus intéressant. Pourquoi? Parce qu’il a une tournure personnelle, une invitation à la conversation plus étoffée qu’un simple « Salut ». Vous montrez que vous avez lu le profil et que vous vous intéressez à cette personne en particulier, pour des raisons X Y et Z. Pas mal, non?

Exemples de question : « Étais-tu en voyage sur ta deuxième photo? Où? » ; « Moi aussi j’aime la science-fiction! Quels sont tes films cultes?» ; « Quel livre lis-tu en ce moment », s’il/elle dit aimer la lecture, etc. N’importe quelle question qui engage la conversation et qui indique votre intérêt! Pas besoin de créer la question à 100$ non plus! Cela dit, il n’y a pas de règles, et  « Tu es transporté(e) dans l’univers du dernier film d’action (ou autre) que tu as regardé! Comment t’en sors-tu? », ça constitue aussi un début de discussion sympa.

 

Bref, ce qui peut paraître être une approche pour gagner du temps diminue les chances de susciter l’intérêt du receveur… transformant l’exercice en vraie perte de temps! Mieux vaut donc investir ses efforts sagement et créer un message qui multipliera vos chances.

 

css.php
Partagez
Tweetez
+1
Épinglez